Classe Verte Andranokoditra - Palmarium

La dégradation de l'environnement à Madagascar est un problème qui perdure. Les actions et les projets entrepris pour remédier à ce problème sont nombreux : si à l’échelle du pays les chiffres indiquent une amélioration de la situation, le problème reste malgré tout grave dans les cas particuliers. Le phénomène, qui est plus important en milieu rural, peut s’expliquer par un cercle vicieux. En effet, la pauvreté incite les paysans à couper des arbres pour en faire des charbons ou à les transformer en liquide.

L’éducation environnementale représente un remède non moins important à fournir aux jeunes de nos jours. Car, à la fin, nous conservons seulement ce que nous aimons. Nous aimons, seulement, ce que nous comprenons. Nous comprenons seulement, ce qu’on nous a enseigné et éduqué.

De cette manière, la lutte contre la dégradation de l’environnement devra être précédée par une éducation correspondante, afin de faciliter la compréhension et la protection de cette nature. Cette méthode est appréciée et appliquée dans d’autres pays qui s’ouvrent au monde, et où l’ignorance est un handicap majeur dans tous les domaines. S’il faut donc initier cette méthode, les jeunes de l’ONG Jade sont convaincus que l’effort doit être fait au niveau de la descente sur terrain, par le biais de la classe verte et en invitant les autres jeunes étudiants et étudiantes à faire de même. D’énormes efforts ont été et sont faits en ce moment dans ce domaine un peu partout à Madagascar, mais aucune contribution, même aussi infime que les actions que nous mettons en œuvre, n’est de trop devant l’ampleur de la tâche.

  • Education environnementale en matière de conservation de la biodiversité aux jeunes étudiants.
  • Les orienter vers la recherche active des solutions quant à la protection de l’environnement du lieu ;
  • Donner des formations sur le développement personnel ;

  • Excursion et petites vacances pour les participants.

HEURE 27 Septembre 28 Septembre 29 Septembre 30 Septembre 01 Septembre
6h 30 Départ de Toamasina,
Port fluvial
Petit dejeuner Petit dejeuner Petit dejeuner Petit dejeuner
6h 30 - 12h 30 Voyage le long du
canal des Pangalanes
Visite du village d’Andranokoditra
(et celle de courtoisie de ses notables)
Visite de la Réserve privée
du Palmarium
Formation théorique et pratique
: leadership et culture entrepreneuriale
Voyage le long du canal des Pangalanes
12h 30 Dejeuner Dejeuner Dejeuner Arrivée à Toamasina
14h 30: 17h 30 « Installation dans les lieux » Échange entre les participants
sur les problèmes de la localité
Visite de la réserve privée Vohibola Formation théorique et pratique
: montage de projet
17h 30 «Présentation + consignes» Évaluation de la journée Évaluation de la journée Quartier libre
18h 30 Quartier libre Quartier libre Quartier libre Évaluation
20h 30 Diner Diner Diner Diner
La première édition du projet avait lieu le long du canal des Pangalanes. Sachons pertinemment pour son importance à l’histoire de Madagascar – il fait partie du patrimoine culturel phare de la grande île – mais connaissant ce dernier temps des problèmes en termes de conservation environnementale, c’est la raison pour laquelle l’ONG JADE s’est décidée d’y effectuer un voyage à but éducatif. La principale cible du projet, ce sont les jeunes de la région Atsinanana, décideurs et acteurs de demain, qui vont justement hérités, bon gré mal gré, du pays avec ses enjeux divers. Andranokoditra qui a été le lieu du campement pour cette édition, est un lieu touristique (du second plan) de la côte Est et possède malgré tout quelques potentialités intéressantes pour ce qui est la région Atsinanana.

DEROULEMENT

Préparation

La phase de préparation a débuté au cours du mois de juillet 2018. Le choix du lieu a été entériné suite à une enquête orale auprès des gens du port fluvial de Toamasina. De même, pour l’ensemble des renseignements concernant le côté logistique et financier du projet. C’est grâce à ces renseignements que nous avons pu établir un calcul préliminaire pour définir le prix à proposer aux futurs participants (à la hauteur de 70.000 MGA). Ensuite, c’était en mi- août que nous avons lancé la campagne publicitaire sur les réseaux sociaux en vue d’attirer le nombre de gens escompté. Une réunion entre tous les participants s’est d’ailleurs tenue deux jours en amont de la phase d’exécution du projet afin de partager les consignes de voyage et afin de finaliser l’inscription des participants externes.

affiche classe-verte-2018

L'affiche publicitaire conçue par Alain Christian


Réalisation

La phase d’exécution s’est étalée du 27 septembre au 1 octobre 2018. 5 membres de Jade ainsi que 10 participants externes se sont mis en route via bateau pour rejoindre le village d’Andranokoditra (à environ 60 kilomètres au Sud de Toamasina). Par ailleurs, un membre de l’ONG était obligé d’attendre un retardataire, sans que le bateau ait pu les attendre. Par conséquent, ils étaient forcés d’emprunter le chemin par voie terrestre, d’abord en Taxi- brousse et puis à pied (pour un trajet de 20 kilomètres).


Suivez-nous


EXTRAIT EN PHOTO DURANT LA REALISATION

Les résultats obtenus durant le projet classe verte 2018 peuvent être résumés, comme suit:

  • 11 participants externes et 6 membres de Jade étaient de la partie pendant les 5 jours qu’a duré le projet ;
  • L’ensemble des visites (du village d’Andranokoditra, de la réserve du Palmarium et de la réserve privée Vohibola) a pu avoir lieu ;
  • De même, pour ce qui est des modules d’entrepreneuriat (leadership, culture entrepreneuriale et montage de projet) ; grâce aux visites et au partage de connaissances sur l’entrepreneuriat, les participants ont pu déceler :
  • Une gamme de projets relatifs au développement durable du village d’Andranokoditra (installation d’un WC public pour l’assainissement du lieu, aide à la scolarisation des enfants pour une prise de conscience plus large de ses problématiques).
  • L’ensemble du projet a engendré des coûts équivalant à la somme de 1.449.200 MGA (soit 362,30 € avec un cours d’échange pondéré à 1 € = 4.000 MGA pour la ladite période). La PAF des 11 participants externes et les avances non remboursables des 2 autres (qui se sont désistés au dernier moment) en ont porté à eux-seuls près de 55 % des frais, soit 790.000 MGA (soit 197,50 €). Le rajout initialement prévu à cet effet de 500.000 MGA (soit 125 €) s’est montré insuffisant par rapport aux dépensés engagés, à titre d’imprévus. Ainsi, l’ONG Jade a dû y rajouter 159.200 MGA (soit 39,89 €) pour combler les trous financiers.

Les objectifs globaux de ce projet ont a été atteints.

D’une manière générale, les participants externes et internes se sont dits satisfaits de la première édition de ce projet En vue d’une plus large conscientisation des jeunes urbains de la ville de Toamasina et en vue d’une mise en place d’un esprit cherchant à apporter des solutions durables et locales pour la sauvegarde des écosystèmes régionaux, l’ONG Jade compte bien refaire une nouvelle édition de la classe verte que ce soit pour revenir sur les pas de la première édition (sur le Canal des Pangalanes, p.ex. Ambilalemaintso ou Manambato) ou que ce soit pour découvrir d’autres éco-lieux de renom de l’ex-province de Toamasina (p.ex. Andasibe, Analalava, Zahamena). Toutefois, les paramètres de préparation (nombre d’inscrits, budgétisation, organisation sur place) nous devraient être plus favorables que pour cette première édition. De plus, cela dépendra également des moyens financiers, personnels et logistiques (sur le plan national ou international) que nous serons en mesure de mobiliser à cet effet.

Activités relatives

Activités récentes

Deuxième Conférence sur le Programme Vogny
Deuxième conference sur Vogny
Première conférence sur le Programme Vogny
Première conférence vongy conference sur Vogny
Open days 2019
open days 2019
IOT (Internet of things) bootcamp
Photo formation en Maison connecte
Scolarisation 2019
scolarisation en 2019
Colloque sur le Digital
classe verte 2019